Soumission Gratuite : (438) 270-0752

Plantation d’une haie de cèdres

Ce n’est plus un secret pour personne ! L’aménagement paysager d’une propriété favorise le bien-être de ses occupants. Le Thuja Occidentalis, appelé aussi le Cèdre, est l’arbre qui se prête le mieux à la réalisation d’une haie résidentielle, puisqu’il est indigène et adapté au climat du Québec. Une haie de cèdres permet de créer un espace visuel naturel intime, tout en réduisant les nuisances sonores. La haie de cèdres participe à l’amélioration de l’environnement, en protégeant et en nourrissant les oiseaux, en favorisant la biodiversité, en réduisant les vents, en purifiant l’air ainsi qu’en fixant le carbone. Contrairement à une clôture de bois ou de métal, la haie de cèdres n’utilisera pas de matériaux qui finiront par se ternir, pourrir ou rouiller. Elle embellira votre propriété pour plus de 60 ans. De plus, un bel aménagement paysager pourrait augmenter la valeur immobilière de 15%. Alors, pourquoi attendre ? C’est un investissement !

Installation haie

Quelle variété de cèdre choisir ?

Chaque variété de cèdre possède des particularités environnementales spécifiques, dont sa couleur de feuillage et sa dimension (hauteur x largeur exprimées en mètre).  Voici plusieurs variétés : Occidentalis 18mx4m, Fastigiata  9mx1.5m, Nigra 6mx3m, Brandon 6mx1m,  Smaragd 6mx1m (plus fragile), ou Holmstrup 3mx1m… (Un mètre équivaut environ à 3,3 pieds. ) Toutes ces variétés sont produites et disponibles au Québec.

Notre variété coup cœur est la Nigra, puisqu’elle n’est ni trop haute et ni trop mince. Elle offre une intimité suffisante en largeur pour prévenir la vue des voisins, même après quelques années. La variété Nigra offre une rusticité 3a, soit une résistance au climat nordique, adapté à la zone de Laval et la zone de la Rive-Nord. Elle ne nécessite donc aucune protection hivernale. Elle préfère le soleil, mais supporte la mi-ombre. Sa croissance est rapide en sols organiques.

Comment planter votre haie de cèdres ?

Il est possible de réaliser la plantation du dégel du sol printanier jusqu'au gel de l'automne. Il est important d’éviter les périodes de canicules pendant la plantation. L’emplacement et le choix de l’espèce de votre haie de cèdres sera déterminée surtout par sa hauteur et sa largeur.

Une fois l’emplacement déterminé, une fosse sera creusée avec une petite pelle mécanique ou de manière plus artisanale si l’emplacement limite l’utilisation de machinerie. Avant d’excaver, nous contacterons Info Excavation afin de localiser toute conduite d’aqueduc ou câbles électriques.

La largeur de la tranchée sera d’environ deux fois la largeur de la motte en pot et d’une fois et demi la profondeur de la motte. Une terre organique sera ajoutée à la tranchée si le sol est trop sableux ou argileux. Un sol sableux ne retient ni l’eau, ni les éléments nutritifs. Un sol argileux favorise le dépérissement du cèdre dans certaines conditions climatiques. Une quantité variable du sol déjà présent pourrait être incorporée à la terre organique. De cette manière, le système racinaire du cèdre de la tranchée s’acclimatera vers le sol non remanié déjà présent. Cela évitera que les racines demeurent exclusivement dans la tranchée et s’asphyxient au cours des années.

Un engrais de phosphore ou de la poudre d’os sera ajouté à la terre pour stimuler la croissance du réseau racinaire. Avant de déposer les plans de cèdres dans la tranchée, les racines qui seraient enroulées sur eux-mêmes dans le pot, seront déroulées vers l’extérieur et saupoudrées de mycorhizes.

Ces mycorhizes (réseau bénéfique de champignons microscopiques souterrains) se lieront aux racines des cèdres pour établir une relation symbiotique (gagnant-gagnant) en partageant les sucres contenus dans les racines du cèdre et en partageant les minéraux contenus dans le réseau racinaire mycorhizien. Ce réseau symbiotique grandira et favorisera la santé et l’endurance de votre haie de cèdres, tout en améliorant la qualité et la biodiversité du sol. La capacité des racines à puiser de l’eau y sera aussi améliorée.

Par la suite la fosse et les plants seront renterrés. Le collet du cèdre sera placé au même niveau que le sol pour éviter sa pourriture. Une petite dénivellation d’un demi-pouce pourra être réalisée au pourtour des plants pour conserver les eaux de pluie.

Les plants seront distancés de 18 à 30 pouces selon la variété et le gabarit des cèdres utilisé. Il est important de noter que planter ces plants trop près les uns des autres, afin de rendre la haie plus dense plus rapidement, peut engendrer une compétition au niveau des racines qui pourraient affecter leur santé. Il est donc essentiel de respecter un espacement adéquat.

Comment arroser une haie de cèdres suivant sa plantation ?

Suivant la plantation, il sera nécessaire d’arroser la haie tous les trois jours pendant une à deux heures s’il n’a pas plu ou si le sol est sec. Vérifier l’humidité du sol avant d’arroser en entrant votre doigt dans le sol. Une terre assez humide forme une petite boulette une fois qu’elle est pressée dans votre paume. N’arrosez donc pas inutilement. L’utilisation d’un boyau d’arrosage perforé sous la haie permettra de l’irriguer sans gaspillage par évaporation. Les années suivantes la haie pourra être arrosée à l’intérieur de 7 jours s’il n’a pas plu. L’arrosage est à prioriser le matin ou le soir. À l’automne, un arrosage supplémentaire particulier sera nécessaire pour les haies en zone venteuse.

Comment protéger votre haie de cèdres de l’hiver?

Avant l’arrivée de l’hiver, il n’est normalement pas nécessaire de protéger votre haie de cèdres à l’aide d’un jute. La protection est cependant recommandée dans le cas où la haie de cèdres serait soumise à des vents importants, telle qu’en bordure d’une terre agricole. Il en est de même pour les haies plantées près de la rue et près du stationnement qui sont soumises aux sels et à la soufflerie des déneigeuses. Les forts vents hivernaux ont la capacité d’assécher et de déshydrater le feuillage et de le faire brunir. Éviter d’installer les membranes ou les jutes trop tôt à l’automne pour éviter la surchauffe du feuillage et la croissance fongique. Éviter de retirer les membranes trop tard au printemps pour les mêmes raisons.

Vers la fin de l’automne et suivant la plantation de jeunes plants ou de certaines variétés de cèdres plus fragile comme la Smaragd, les plants de cèdres pourraient être attachés ensemble et reliés à des piquets afin de les protéger du poids de la neige.

Combien coute la plantation d’une haie de cèdres ?

Le prix de la plantation d’une haie de cèdres varie en fonction de la variété, la hauteur en pot, la longueur de la haie, le type de sol présent, les amendements apportés et la machinerie utilisée. Dans la plupart des cas, la plantation peut prendre une à deux journées. Pour obtenir le cout de la plantation de votre haie de cèdres, contactez-nous. Nous vous donnerons une soumission gratuitement par téléphone ou suivant une visite.

Dans quelle ville réalisons-nous la plantation d’une haie de cèdres ?

Laval : Auteuil, Chomedey, Duvernay, Fabreville, Laval-des-Rapides, Laval-sur-le-Lac, Laval-Ouest,  Pont Viau, Sainte-Rose, Saint-Vincent-de-Paul, Saint-François, Sainte-Dorothée, Vimont

Rive-Nord : Boisbriand, Bois-des-Fillion, Blainville, Deux-Montagnes, Fontainebleau, Lachenaie, Lorraine, Mascouche, Mirabel, Repentigny, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Saint-Eustache,  Saint-Jérôme, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Thérèse, Terrebonne